Coopérations

Par ses coopérations, la SSR poursuit principalement deux objectifs: elle souhaite promouvoir la pénétration de ses contenus et renforcer la place médiatique suisse. De plus, la concession de la SSR impose certaines prescriptions en matière de coopération et de collaboration avec des tiers (concession: art. 9 Divertissement, art. 10 Sport, art. 25 à 31 Production et collaboration).

Les prestations de coopération de la SSR comprennent principalement l’accès aux contenus, les soutiens directs ou les subventions allouées. On distingue les coopérations avec les:

Radios privées suisses

Partenaires de coopération: Association suisse des radios privées (ASRP), Radio Régionales Romandes (RRR), Union des radios locales non commerciales (UNIKOM),   Radio James FM, Radio 3i, Vintage Radio, Radio Inside, Radio Freundes-Dienst, Radio Life Channel, Radio Südostschweiz, RedLine Radio, Radio2go.fm, Radio Fribourg-FR, Sunradio, Radio Summernicht, 7Radio, JamOnRadio, Radio Fiume Ticino, Radio 4TNG, Vostok, Radio MultiKulti, Radio Rottu und SkullFM.

Les radios privées peuvent diffuser intégralement jusqu’à 24 bulletins d’information de la SSR, simultanément et en indiquant la source.

SRF gère la plate-forme musicale mx3.ch, qui permet aux groupes suisses de rendre leur musique accessible au public et aux diffuseurs de programmes, concerts et autres événements. La SSR permet aux radios privées d’utiliser la base de données mx3.ch.

Pour la diffusion numérique (Digital Audio Broadcasting DAB+), la SSR met à disposition des radios privées des créneaux de diffusion sur son propre réseau d’émetteurs DAB+ en réduisant la largeur de bande de ses propres programmes radiophoniques, ce qui diminue de manière minimale la qualité audio.

La SSR et les radios privées se sont entendues, dans le cadre du groupe de travail Digital Migration (DigiMig), sur une solution de branche en vue de l’abandon de la FM afin de mener à bien ensemble la migration numérique.

La SSR a créé, en collaboration avec trois associations de radio privées, la société d’exploitation «Swiss Radioplayer GmbH». La société d’exploitation est l’éditrice de l’application «Swiss Radioplayer» qu’elle a elle-même développée. Cette application permettra une meilleure pénétration des programmes tout en conservant la maîtrise des contenus.

Depuis 1999, la SSR et deux associations de radios organisent conjointement le SwissRadioDay. Il s’agit d’une rencontre professionnelle de l’industrie radiophonique suisse. C’est par ailleurs la seule manifestation qui accueille des représentants de toutes les régions linguistiques de Suisse. L’association Unikom ainsi que le réseau DAB+ Digris y prennent également part.

Télévisions privées suisses

Partenaires de coopération: Alphavision AG/ERF Medien, Presse TV, TV Léman Bleu, Canal 9, La Télé, CH Media.

Les fictions et les séries sont souvent achetées sous licence. Le prix de ces licences est fixé en fonction des pays qui appartiennent à la même aire linguistique que la Suisse (Allemagne, France, Italie) car le doublage serait trop onéreux pour le seul marché suisse. La SSR achète en général ses licences de films et de séries de manière autonome, mais parfois aussi en collaboration avec certaines télévisions privées suisses.

Conformément à l’art. 29 de la concession, la SSR s’emploie à collaborer avec d’autres diffuseurs suisses sur ses chaînes linéaires si cela permet d’accroître la diversité de l’offre et s’il n’en résulte pour elle aucune dépense supplémentaire. Les émissions «Fenster zum Sonntag», «NZZ Format» ou encore «Standpunkte» sont des exemples de cette forme de collaboration.

La SSR produit certaines manifestations sportives suisses en exclusivité. Ces dernières peuvent toutefois également être diffusées sur des chaînes privées grâce à des coopérations (sous-licences). Exemples: matchs de sports en salle comme le basket-ball, handball, unihockey et volley-ball ou fêtes de lutte. Dans le cadre d’une collaboration, les matchs de l’équipe nationale de football suisse seront transmis en direct sur les chaînes de CH Media à compter de 2022.

La télévision interactive (HbbTV) remplace le télétexte analogique. La SSR a mis en place une plate-forme technologique pour la HbbTV qu’elle met à la disposition des télévisions privées. Pour les handicapés sensoriels, la SSR a développé une technologie de sous-titrage en direct via la HbbTV. La SSR proposera cette technologie aux chaînes privées, qui seront bientôt tenues légalement de sous-titrer certaines émissions.

La SSR propose aux télévisions intéressées la location de son infrastructure de distribution contre paiement.

Editeurs suisses

Partenaires de coopération: Keystone ats, NZZ, TX Group, Ringier, Ringier Axel Springer (RASCH), Fundaziun Medias Rumantschas (FMR).

Conformément à l’art. 31 de la concession, la SSR met des extraits de contenus audiovisuels d’actualité à la disposition des entreprises de médias suisses qui reconnaissent la Déclaration des devoirs et des droits du/de la journaliste du Conseil suisse de la presse. Actuellement, près de 70 entreprises médiatiques suisses sont enregistrées sur le portail de partage de contenus de la SSR (https://sharedcontent.srgssr.ch/#/).

Avant même la création de la plate-forme de partage de contenus, la SSR avait déjà décidé de mettre gracieusement à la disposition des télévisions suisses privées des contenus (sous sa marque) provenant d’archives.

La SSR met à disposition des articles qu’elle a elle-même rédigés en vue d’une publication dans les journaux et sur les sites web.

La participation de la SSR dans la seule agence nationale de presse suisse est importante pour la place médiatique suisse.

Le forum suisse des médias, SwissMediaForum, qui se tient chaque année, est une rencontre au sommet de la branche suisse des médias et de la communication. Il est organisé par les entreprises de média CH Media, NZZ, Ringier, TX Group et la SSR.

La SMD Schweizer Mediendatenbank a été fondée par Ringier, Tamedia et la SSR afin de soutenir la qualité journalistique des partenaires par le biais de services de documentation et d’archives centralisés et numériques. La base de données contient désormais le texte intégral de la majorité des quotidiens et hebdomadaires suisses ainsi qu’une sélection d’articles issus de la presse internationale. La SSR est actionnaire de SMD. www.smd.ch

Chaînes étrangères

La SSR fait rayonner la Suisse dans le monde grâce aux coopérations suivantes.

Diffusion d’un programme germanophone né de la coopération entre ZDF, ARD, ORF et la SSR (transmission par satellite). La SSR contribue au programme à hauteur de 10 % en fournissant des contenus culturels et des prestations rédactionnelles. www.3sat.de

Les nouvelles en français ainsi que les émissions d’information et d’actualités de TV5 Monde touchent tous les mois près de 300 millions de ménages dans le monde, en neuf versions adaptées aux différents fuseaux horaires. TV5 Monde est financée par les sociétés de radiodiffusion publiques de France, de Belgique, du Canada, du Québec, de Monaco et de Suisse. www.tv5monde.com

Chaîne culturelle européenne. La SSR participe à des coproductions. www.arte.tv

L’OSE est une fondation helvétique qui se charge d’informer les Suisses établis à l’étranger de l’actualité de leur pays en fonction de leurs besoins et leur offre toute une gamme de services. Un accord prévoit l’échange régulier de contenus entre la plate-forme en ligne www.swissinfo.ch et l’organe officiel de l’OSE, la «Revue suisse».

Autres coopérations et partenariats

La Chaîne du bonheur récolte des fonds qu’elle distribue aux principales œuvres suisses d’entraide pour venir en aide aux victimes de catastrophes causées par l’homme ou par la nature. La SSR est membre fondateur et membre de la fondation. www.bonheur.ch

Plus grande école de journalisme de Suisse alémanique. La SSR soutient la MAZ par une contribution annuelle de 250 000 francs, sans compter ses nombreux.euses collaborateur.trice.s qui partagent leurs connaissances et leur savoir-faire: le service de formation de SRF organise des cours communs avec la MAZ. www.maz.ch

La SSR est membre fondateur et membre de l’association Memoriav. Memoriav est l’association pour la sauvegarde de la mémoire audiovisuelle suisse. La SSR est également membre fondateur et membre de la fondation Phonothèque nationale suisse. La Phonothèque nationale suisse est chargée de collectionner, de cataloguer et de mettre à disposition les documents sonores qui ont une relation avec l’histoire et la culture suisses.

Viasuisse AG saisit, vérifie et édite 24 h/24 les informations routières et ferroviaires de toute la Suisse et les transmet en permanence en trois langues aux médias de la SSR et à aux radios privées suisses. www.viasuisse.ch

La SSR est depuis de nombreuses années partenaire de l’industrie audiovisuelle suisse. Un accord définit la collaboration avec les fournisseurs techniques ainsi qu’avec les producteur.trice.s pour la production externalisée d’émissions et de programmes. La SSR s’engage ainsi pour une production audiovisuelle de qualité en Suisse.

Dans le cadre d’un accord de collaboration avec la branche de la musique suisse, la SSR s’engage à renforcer la présence de productions musicales suisses dans ses programmes radio. La SSR dépasse généralement les valeurs indicatives de la présence de musique suisse sur les ondes fixées chaque année par la branche de la musique suisse.

Le pacte de l’audiovisuel définit les conditions cadre des productions réalisées conjointement par la SSR et des producteur.trice.s indépendant.e.s. La SSR investit chaque année plus de 30 millions de francs dans le cinéma suisse

L’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), la SSR, Ringier et le «Triangle Azur» (une association des universités de Genève, Lausanne et Neuchâtel) promeuvent ensemble les innovations dans le secteur des médias et de la technologie de l’information. L’Office fédéral de la communication (OFCOM) soutient également les projets de cette initiative. L’IMI est ouverte à tous les acteurs privés et publics, suisses et étrangers, actifs dans ce domaine et qui souhaitent s’associer à l’initiative.

La SSR soutient également la création d’une chaire professorale et d’un nouveau centre de technologie des médias de l’EPF Zurich, en qualité de partenaire promoteur. La SSR contribuera ainsi, en collaboration avec les entreprises de média NZZ, Ringier et TX Group, à faire avancer la pratique et la recherche dans le domaine des technologies des médias et à tirer profit des avancées technologiques pour la place médiatique suisse.

Partenariats média

La SSR promeut la vie et la création culturelles en Suisse au travers de partenariats média. Elle soutient notamment les manifestations d'envergure nationale. Dans les régions, ses chaînes et stations renforcent cet engagement par des partenariats conclus individuellement avec d'autres organismes.