Wilder 2: Rosa Wilder continue d'enquêter

News 06.01.2020

Le coup d'envoi est pour aujourd'hui: la deuxième saison de la série policière «Wilder» sera diffusée à partir de ce soir sur SRF. Sarah Spale, qui joue le rôle de la commissaire Rosa Wilder, sera à nouveau sur le devant de la scène. Dans une brève interview, la Bâloise explique comment le personnage de Rosa a évolué et délivre le secret de son apprentissage du berntütsch.

Sarah Spale, alias Rosa Wilder, en entretien au Geneva International Film Festival (GIFF) en novembre 2019.

Mme Spale, comment a évolué le personnage de Rosa Wilder depuis la première saison?

La nouveauté déterminante pour Rosa, c'est qu'elle a désormais un fils, Tim, âgé de 2 ans. Elle et sa mère Ruth vivent sous le même toit et veillent toutes deux sur Tim. Dans sa vie professionnelle, Rosa a gagné en confiance. Elle a terminé sa formation de profileuse aux Etats-Unis et elle se sent plus forte, plus sûre d'elle dans son métier de commissaire aux affaires criminelles.

Quel a été le plus grand défi lors du tournage?

Nous n'avons pas tourné les scènes dans le bon ordre chronologique – un sacré challenge. A quoi se sont ajoutés les caprices de la météo et la diversité des lieux de tournage.

En parlant de défi: vous êtes bâloise et Rosa Wilder parle le berntütsch. Comment vous êtes-vous approprié ce dialecte?

J'ai pratiqué le berntütsch avec ma coach Nathalie Claude via Skype – comme pour la première saison. Elle est à Berlin et moi à Bâle. Nous lisons le texte ensemble, elle me fait articuler et répéter mes intonations. Sur le tournage, je m'appuie beaucoup sur la maquilleuse – qui est bernoise. J'essaie de m'immerger le plus possible dans le berntütsch, même dans ma vie privée.

En janvier, vous ne campez pas seulement le personnage de Rosa Wilder mais aussi de Sandrine, l'héroïne du film «Platzspitzbaby». Comment vous êtes-vous glissée dans la peau d'une mère-junkie?

Ce rôle a été un véritable défi et m'a énormément coûté en énergie, tant physique que psychologique. Le fait que le personnage de Sandrine m'a tout de suite plu a été déterminant, et j'ai développé une certaine compréhension pour son comportement... incompréhensible. 

C'est maintenant l'heure du coup d'envoi…

L'agent de la police cantonale Rosa Wilder (Sarah Spale) hérite de trois cadavres d'un coup. Un jour, elle est réveillée à l'aube pour se rendre sur une scène de crime au milieu du Jura bernois. Les victimes n'ont pas grand-chose en commun, si ce n'est qu'elles étaient à la fête d'anniversaire de la scierie locale la veille au soir. Et même un témoin inattendu du crime ne fait pas la lumière sur l'enquête. Au contraire, il fait ressurgir une partie du passé de Rosa qu'elle aimerait tant oublier…

Diffusion:

  • mardi 7 janvier 2020 à 20 h 05 sur SRF 1
  • jeudi 30 janvier 2020 à 21 h 10 sur RTS 1
  • mardi 4 février 2020 à 21 h 10 sur RSI LA 1

Pour en savoir plus sur «Wilder 2», cliquer ici.

 

Plus de séries de la Suisse pour la Suisse

La SSR entend progressivement doubler le nombre de séries suisses et investira, pour cela, près de 15 millions de francs de plus par an. Désormais, les productions seront diffusées dans toutes les régions et dans les trois langues officielles. Informations complémentaires