Le DAB+ de plus en plus prisé

News 06.03.2018

La radio numérique continue d’avoir le vent en poupe: fin 2017, 61 minutes de radio sur 100 étaient déjà écoutées par voie numérique, dont 34 via le DAB+. L’écoute de la radio numérique en voiture est également en progression.

La radio numérique est tendance. Tel est le constat du groupe de travail Migration numérique (GT DigiMig) fondé en 2013 par l'Office fédéral de la communication (OFCOM). A l'automne 2015, 49 minutes de radio sur 100 étaient écoutées par voie numérique, contre 61 % déjà deux ans plus tard. Dans le même temps, l'écoute de la radio analogique diffusée en OUC a reculé de 51 à 39%. Une tendance qui profite principalement au DAB+: à l'automne 2015, le DAB+ représentait 23% de l'utilisation de la radio par voie numérique, contre 34 % déjà deux ans plus tard.

La progression de l'utilisation du DAB+ s'explique par le degré de notoriété de cette nouvelle technologie de diffusion numérique: à l'automne 2016, 25% des personnes interrogées pour le compte de l'OFCOM citaient spontanément le DAB+, sans que cette technologie n'ait été évoquée auparavant. Un an plus tard, ce chiffre atteignait 40%.

Des différences d'implantation du DAB+ dans les différentes régions linguistiques

Le DAB+ s'est particulièrement bien implanté en Suisse alémanique, tandis que sa diffusion était plus lente en Suisse romande et italienne. Entre 2015 et 2017, l'utilisation est passée

  • de 24 à 36% (+12%) en Suisse alémanique,
  • de 19 à 26% (+7%) en Suisse romande,
  • et de 18 à 22% (+4%) en Suisse italienne.

Manuel Kollbrunner, chef de projet Recherche du GT DigiMig à la SSR, explique les raisons de ces écarts: «La Suisse alémanique a lancé bien plus tôt que les autres régions un marketing intensif autour de cette technologie. Le DAB+ est nettement plus écouté à la campagne que dans les zones urbaines. Or la Suisse alémanique comprend de vastes régions largement rurales. Par ailleurs, l'une des stations les plus populaires de Suisse alémanique, SRF Radio Musikwelle, n'est pas diffusée en OUC, ce qui a certainement poussé de nombreux auditeurs à passer au DAB+. En Suisse romande, la réception de la radio par Internet est plus prisée que dans les autres régions, ce qui freine le développement de l'utilisation du DAB+.»

Fin juin 2017, 3 250 000 postes de radio DAB+ avaient été vendus. Ce chiffre comprend les 750 000 véhicules équipés d'un système de réception DAB+. La part du DAB+ s'élève désormais à 29 % du volume d'utilisation de la radio en voiture. Sur près des deux tiers des véhicules neufs, le DAB+ est aujourd'hui proposé sans supplément de prix.

La diffusion de la radio analogique en OUC sera progressivement supprimée à partir de 2020.