«Le Cirque Knie et la SSR ont beaucoup en commun»

News 30.10.2019

«La Dynastie Knie – Les 100 ans du Cirque National» est le titre du docu-fiction en deux parties produit par les unités d'entreprise SSR pour célébrer les 100 ans du cirque Knie. Entretien avec Gilles Marchand, directeur général de la SSR, sur une histoire familiale mouvementée, les défis d'une coproduction à l'échelle de l'entreprise et ses propres souvenirs du Cirque Knie.

Photo: SRF / Oscar Alessio

Monsieur Marchand, avec «La Dynastie Knie – Les 100 ans du Cirque National», la SSR consacre un projet de fiction documentaire en deux parties à une entreprise familiale. Un spot publicitaire géant...

Knie n'est pas n'importe quelle entreprise familiale. Les cent ans de l'histoire du Cirque National Knie, de 1919 à 2019, ont été mouvementés et sont aussi un morceau de l'histoire suisse, une partie de notre histoire, voire de notre identité. Des générations entières ont des souvenirs d'enfance et ont vécu des expériences en lien avec ce cirque – c’est aussi mon cas. Ce film n'est pas un simple hommage ou spot publicitaire à la gloire de la dynastie Knie, il regarde aussi ce qui se cache derrière les paillettes du rideau de la tente. Il retrace les hauts et les bas d'une histoire familiale mouvementée sur un siècle. Une histoire qui est aussi le miroir de l’évolution de notre pays. Et c’est une réussite.

Il s'agit d'une coproduction SSR à laquelle toutes les unités d'entreprise ont participé. Un défi?

Un défi pour les réalisateurs, bien sûr – mais ce n’est pas notre première coproduction. Un film sur le cirque Knie est quasi prédestiné à être produit dans toutes les régions linguistiques, car il a de nombreux points communs avec la SSR: lui aussi est multilingue, le multilinguisme fait partie de son ADN. Le film a logiquement été tourné dans les différentes langues. Au sein même de la famille Knie, on parle l'allemand, le français et l'italien. Et comme la SSR, les Knie sont connus dans toutes les régions du pays. Le lien avec la Suisse romande est très fort, en raison de leur amitié avec la famille Chaplin. Même chose au Tessin: le clown Dimitri a beaucoup apporté au cirque – et inversement. D’ailleurs, la tradition veut que la dernière de la saison ait toujours lieu à Lugano.

Aimeriez-vous nous parler d'une événement personnel qui vous lie au Cirque Knie?

Ce sont les souvenirs d'enfance, la famille, l'odeur de la sciure de bois et des animaux. C'est peut-être au Cirque Knie que je dois ma passion pour les chevaux...

En tant que directeur général, vous aviez annoncé que, malgré les mesures d’économie, vous souhaitiez vous concentrer davantage sur la fiction, notamment pour raconter l'histoire suisse. Ce film fait-il déjà partie de la nouvelle stratégie de la SSR?

Les préparatifs du film ont commencé il y a plus de deux ans. Mais il va dans cette direction, c’est vrai. Nous investissons beaucoup dans les programmes d'information et nous voulons nous différencier encore plus des médias privés. C'est la raison pour laquelle nous investissons plus dans la fiction, malgré les mesures d’économie. Le long métrage sur Walter Stürm, le roi de l'évasion, actuellement en cours de tournage, en est aussi un autre exemple. Le nombre de séries produites chaque année passera également de trois ou quatre aujourd'hui à sept ou huit d’ici quelques année

 

Première diffusion

SRF 1: «Dynastie Knie – 100 Jahre Nationalcircus»

  • 1ère partie: dimanche 24 novembre 2019, 20h05
  • 2e partie: lundi 25 novembre 2019, 20h05

RTS 1: «La Dynastie Knie – Les 100 ans du Cirque National»

  • 1ère partie: lundi 25 novembre 2019, 20h50
  • 2e partie: mardi 26 novembre 2019, 21h00

RSI: «Dinastia Knie – I 100 anni del Circo Nazionale»

  • 1ère partie: dimanche 24 novembre 2019, 20h40
  • 2e partie: lundi 25 novembre 2019, 21h10

Service de presse SSR
Edi Estermann
medienstelle.srg(at)srgssr.ch / Tél. 031 350 95 95