La SSR au service de la démocratie suisse

26.01.2018

Les votations populaires sont l'un des principaux outils de la démocratie directe suisse: trois à quatre fois par an, le peuple est amené à se prononcer par la voie des urnes sur des objets fédéraux, cantonaux et/ou communaux. L'information complète, diversifiée et pertinente des citoyens – contribution à la libre formation de l'opinion – est donc un élément central des programmes de la SSR. L'information SSR, au service du public, se fait dans les quatre langues nationales.

L'article 93 de la Constitution fédérale porte sur la radio et la télévision en Suisse, dont il définit comme suit le mandat dans son deuxième alinéa: «La radio et la télévision contribuent à la formation et au développement culturel, à la libre formation de l’opinion et au divertissement [...].»

La loi sur la radio et la télévision (LRTV) comme la Concession SSR précisent comme suit le mandat partiel de la SSR: «La SSR contribue à la libre formation de l'opinion en présentant une information complète, diversifiée et fidèle, en particulier sur les réalités politiques, économiques et sociales [...].»

50 % des recettes issues de la redevance consacrées à l'information

Pour remplir son mandat légal de prestations, la SSR touche une quote-part de la redevance de réception radio-tv. Elle en consacre près de la moitié à l'information, qui comprend les téléjournaux quotidiens, des reportages, des débats tels qu'«Arena» ou «Infrarouge» ainsi que des émissions scientifiques et des documentaires.

Une offre d'information pour la Cinquième Suisse également

La SSR ne doit pas contribuer à la libre formation de l'opinion des seuls citoyens suisses habitant le pays, mais aussi à celle des quelque 775 000 Suisses de l'étranger. La SSR remplit le mandat d'information pour l'étranger que lui a confié la Confédération il y a 15 ans. Elle fait ainsi rayonner la Suisse partout dans le monde, notamment au travers de sa plate-forme Internet swissinfo.ch et d'émissions maison diffusées sur la chaîne francophone TV5Monde et sur la chaîne germanophone 3sat.

La télévision comme source essentielle d'information

La population suisse utilise pleinement l'offre d'information SSR, comme le montre le monitoring politique easyvote 2016. Si l'on en croit les parents et les écoles, la télévision serait la principale source d'information pour les jeunes (15 à 25 ans). Une étude de TA-Swiss («Médias et pouvoir sur l'opinion», 2016) a en outre montré que la SSR contribuait de manière substantielle à la formation impartiale de l'opinion dans le cadre de sujets politiques prêtant à controverse.

La SSR pour le bien commun de la Suisse

Selon l'étude «Atlas du bien commun 2017» de l'Université de Saint-Gall, au travers de ses chaînes SRF, RTS et RSI, la SSR a été l'entreprise ayant le plus contribué au bien commun en Suisse. On mesure cette contribution au degré d'exécution des tâches d'une organisation ainsi qu'à sa contribution à la cohésion sociale, à la qualité de vie et au maintien du moral.

Valeurs de la SSR (sur une échelle de 1 à 6)
Contribution au bien commun: 4.96
Contribution à l'exécution des tâches: 5.01
Contribution à la cohésion sociale: 5.01
Contribution à la qualité de vie: 4.85
Contribution au maintien du moral: 4.99

Service public et la fenêtre sur la Suisse