SRG SSR

Péréquation financière 2015

Péréquation financière 2015

Si la redevance était uniquement basée sur le nombre d’habitants, la Suisse Romande, la Suisse italienne et les Grisons ne seraient pas en mesure de fournir à leurs auditeurs et à leurs téléspectateurs des programmes de qualité équivalente.

C’est là qu’intervient l’idée suisse dans son acception financière: les recettes de la redevance et de la publicité sont mises dans un pot commun et réparties entre les unités d’entreprise selon la «formule magique» SSR. Les unités d’entreprise Radio Télévision Suisse (RTS), Radiotelevisione svizzera (RSI) et Radiotelevisiun Svizra Rumantscha (RTR) ont droit à des ressources plus importantes que celles auxquelles elles pourraient prétendre compte tenu de leur taille, pour produire des émissions de qualité en français, en italien et en romanche. En télévision, sans péréquation, les marchés romands et tessinois seraient dominés par les chaînes françaises et italiennes dont les ressources financières sont immenses.

2015 Deutschschweiz et Svizra rumantscha Suisse romande Svizzera italiana
Part de la population (en %) 71,3 24,2 4,5
Part des recettes (en %) 71,0 24,5 4,5
Part des moyens alloués (en %) 45,5 32,7 21,8
Foyers taxés (radio) 2 226 909 706 614 125 378
Foyers taxés (télévision) 2 167 935 701 977 132 183
RSIRTRRTSSRFSWI