SRG SSR

  • DE
  • FR
  • IT
  • RM
  • EN
La SSR encore plus transparente dans son rapport de gestion 2016

Communiqué de presse

02.05.2017

La SSR encore plus transparente dans son rapport de gestion 2016

​Dans son rapport de gestion 2016, la SSR fait à nouveau preuve de transparence. Outre les coûts de ses émissions tv et de ses stations radio, l'entreprise média publie cette année l'ensemble des coûts des droits sportifs et des grandes coproductions nationales. Le chapitre consacré aux salaires et aux collaborateurs a de plus été étoffé.

​Au travers de son rapport de gestion 2016, la SSR confirme sa volonté de transparence et s'affiche comme l'entreprise média la plus transparente d'Europe.

Coûts des émissions tv et des programmes radio

Parallèlement au rapport de gestion de la SSR, les unités d'entreprise (RTS, SRF, RSI et RTR) publient également cette année les coûts de leurs émissions d'actualité, de débat et de divertissement, de leurs magazines, films, séries, programmes musicaux et sportifs, documentaires et reportages. Chacune indique en outre les coûts induits par ses stations radio.

Nouveau: coûts des coproductions nationales et des droits sportifs

Les liens indiqués ci-dessus donnent également accès aux coûts des grandes coproductions nationales, comme «Gothard», «DADA DATA» ou encore l'émission du 1er août. Désormais, la SSR publie aussi l'ensemble des coûts des droits sportifs, qui se sont élevés en moyenne à 51,2 millions de francs par an sur les quatre dernières années. L'entreprise média offre à son public un programme sportif recouvrant plus d'une centaine de disciplines, une offre unique en Europe, y compris pour son rapport qualité/prix: l'offre sportive de la SSR revient à CHF 1.12 par semaine et par ménage. Outre les Jeux olympiques et des sports très suivis comme le foot, le hockey sur glace et le ski alpin, la SSR offre une visibilité aux sports moins populaires, comme l'aviron, l'escrime, la natation, le handball, l'unihockey, le volleyball ou encore le golf.

Collaborateurs et salaires

La SSR affiche l'évolution des salaires de ses cadres supérieurs, cadres et collaborateurs et les compare aux salaires pratiqués sur le marché suisse et dans d'autres entreprises. Cette année, elle va encore plus loin et a enrichi la partie dédiée aux rémunérations de trois nouveaux graphiques: on y retrouve désormais la rémunération du Comité de direction des unités d'entreprise, le salaire moyen par catégorie professionnelle et celui d'une sélection de fonctions journalistiques.

Approbation du rapport de gestion par les délégués SSR

Les délégués de toutes les régions suisses ont approuvé, sous la présidence de Viktor Baumeler, le rapport de gestion et les comptes annuels 2016 à l'occasion de leur Assemblée du 28 avril 2017. Les comptes annuels 2016 affichent un excédent de 25 millions de francs (cf. communiqué de presse du 7 avril 2017 ), fruit des mesures d'économie mises en place en 2015. La SSR table également sur un résultat à l'équilibre ces prochaines années, malgré la baisse prévue de ses recettes.    

 

Départ de Viktor Baumeler, président du CA, et de Lucy Küng, membre du CA

L'Assemblée des délégués a salué Viktor Baumeler, président SSR, qui a quitté ses fonctions au 30 avril. Jean-François Roth, vice-président SSR, l’a remercié devant les délégués pour tout ce qu'il a apporté à l'entreprise: «Avec son calme et sa volonté constante de trouver un équilibre, il est parvenu à maîtriser avec élégance toutes les situations, y compris les plus conflictuelles. Il a toujours suivi une ligne claire: trouver des compromis intelligents et des solutions équitables. Alors qu'il était président de SRG Deutschschweiz, il a été l'élément moteur de la réforme structurelle et de la convergence de la radio et de la tv, qui a donné naissance à SRF en 2008. En tant que membre et président du CA, il a mis en œuvre avec succès d'importantes décisions, comme les nominations de Roger de Weck, de Gilles Marchand et de Jean-Michel Cina à la tête de la SSR.»

Docteur en droit, Viktor Baumeler s'est investi durant 25 ans pour la SSR: tout d'abord, de 1992 à mai 2008, dans la société régionale SRG Zentralschweiz – dont il a été pendant 13 ans le président – puis, de 2001 à 2015, au sein de SRG Deutschschweiz, dont il a été le président pendant 8 ans. Il a ensuite été membre du Conseil d'administration SSR de 2008 à avril 2017, dont il a été le vice-président de 2012 à 2015. Enfin, de décembre 2015 à avril 2017, il a été le président de la SSR. De 1988 à 2008, M. Baumeler a été chancelier d'Etat du canton de Lucerne (chef d'état-major du gouvernement et du parlement), après avoir occupé les fonctions de chef d'état-major du Département des affaires sociales de la ville de Zurich et de chef d'état-major du Département de l'éducation du canton de Lucerne.

Jean-Michel Cina a pris les fonctions de président du CA de la SSR le 1er mai 2017. Avocat et notaire valaisan, il a été membre du Conseil national puis à la tête du Département de l'économie du canton du Valais de 2005 à avril 2017.

Les délégués ont également pris congé de Lucy Küng, membre du Conseil d'administration. Professeure d'innovation dans les médias à l'Université d'Oslo, professeure hôte à l’Université d’Oxford et chargée de cours à l’Université de St-Gall, elle a pris la décision de quitter le CA SSR, après neuf années en son sein, pour rejoindre le Conseil d'administration de la NZZ. Le CA SSR lancera en mai le processus de sélection pour la remplacer.

Le rapport de gestion est disponible en ligne: www.srgssr.ch/rg2016

 

Communication d'entreprise SSR
medienstelle.srg@srgssr.ch
/ Daniel Steiner, porte-parole SSR, tél. 079 827 00 66

RSIRTRRTSSRFSWI