SRG SSR

  • DE
  • FR
  • IT
  • RM
  • EN
SRG SSR idée suisse rejette toute restriction supplémentaire dans le secteur de la publicité et du parrainage

Communiqué de presse

23.08.2006

SRG SSR idée suisse rejette toute restriction supplémentaire dans le secteur de la publicité et du parrainage

Sur le plan des recettes commerciales, la nouvelle loi sur la radio et la télévision (LRTV) accorde aux diffuseurs privés une marge de manœuvre plus importante qu’à SRG SSR idée suisse. L’entreprise accepte cette situation; en revanche, elle rejette toute nouvelle restriction de son champ d’action, déjà limité, dans le secteur de la publicité et du parrainage et s’oppose à ce que les nouvelles formes de publicité et nouveaux supports publicitaires lui soient interdits. Les solutions proposées dans le projet d’ordonnance sur la radio et la télévision (ORTV) signifient une détérioration des conditions cadres, elles sont en contradiction avec les règles internationales et enfin, elles vont à l’encontre des intérêts des foyers suisses et des tiers, encouragement du cinéma par exemple.

Le 18 août 2006, SRG SSR a adressé à l’Office fédéral de la communication (OFCOM) sa prise de position sur le projet de la nouvelle ORTV. SRG SSR s’oppose aux propositions de réglementation formulées pour le secteur de la publicité et du parrainage qui, sans véritable justification, lui imposent un carcan supplémentaire sur le plan commercial:

  • En effet, le projet mis en consultation prévoit d’interdire à SRG SSR la possibilité d’interrompre une fois les longs métrages par de la publicité, alors qu’elle y est autorisée aujourd’hui.
  • Actuellement peu pratiqué, le placement de produits dans les émissions SRG SSR sera dorénavant interdit.
  • Par rapport à la législation en vigueur dans d’autres pays, le droit suisse applicable aux nouvelles formes de publicité autorisées dans un premier temps (écran partagé, publicité interactive et virtuelle) est en général restrictif. Il sera également en grande partie interdit à SRG SSR de diffuser de la publicité sur écran partagé.
  • Le projet prévoit d’interdire à SRG SSR toutes possibilités de commercialisation dans le secteur multimédia.

Sur le fond, SRG SSR dit oui à une réglementation asymétrique de la publicité, à savoir la libéralisation des règles de publicité pour les autres diffuseurs.

Le projet mis en consultation prévoit des restrictions supplémentaires qui dépassent les limites du statu quo plébiscité depuis longtemps déjà par le public et vont bien au-delà de ce qui est prévu par la LRTV.

C’est précisément dans le secteur de la publicité télévisée qu’il faut laisser un champ d’action aussi large que possible à SRG SSR. La publicité classique sous forme de spot connaît une situation toujours plus précaire. Malgré la relance de l’économie et la couverture d’événements sportifs majeurs, les recettes publicitaires SRG SSR devraient accuser une baisse en 2006. Les raisons sont structurelles: fenêtres publicitaires étrangères, nouveaux tarifs, et en particulier nouvelles formes de communication commerciale qui ne cessent de gagner du terrain, dans le secteur de l’Internet par exemple.

Conformément au mandat de service public, programmes et multimédia sont complémentaires. Imposer à SRG SSR davantage de restrictions pour le financement de ses offres multimédia signifierait un affaiblissement du service public et irait à l’encontre de l’intérêt public.

Interdire le placement de produits serait une entrave aux coproductions SRG SSR dans le cadre du Pacte de l’audiovisuel, cela pourrait même les rendre impossibles et nuirait fortement à la création cinématographique suisse. Sur les 170 films projetés au dernier Festival du film de Locarno, 29 étaient des coproductions de SRG SSR qui, avec ses unités d’entreprise, est le plus grand promoteur du cinéma en Suisse. Enfin, c’est grâce au Pacte de l’audiovisuel qui célèbre ses 10 ans cette année, que le film suisse a augmenté de 10% sa part de marché en 2006.

Les prises de position (en allemand) sur les différentes dispositions du projet de nouvelle ordonnance figurent aux adresses suivantes: www.srgssrideesuisse.ch et www.bakom.admin.ch.

Communication d’entreprise
Tél. 031 350 92 31

Liens

RSIRTRRTSSRFSWI