SRG SSR

  • DE
  • FR
  • IT
  • RM
  • EN
SRG SSR idée suisse pour la transparence en matière de redevance, publicité et programme

Communiqué de presse

02.07.2002

SRG SSR idée suisse pour la transparence en matière de redevance, publicité et programme

SRG SSR idée suisse prend position sur le débat touchant le splitting de la redevance, la publicité à la radio et un système de quotas applicable à la musique suisse. A l'occasion de la conférence de presse annuelle SRG SSR, le directeur général Armin Walpen a déclaré qu'en cas d'extension du splitting de la redevance, SRG SSR entend demander la transparence concernant l'encaissement de la redevance et la compensation d'un éventuel manque à gagner. Il ressort d'une étude sur la publicité radio commandée par SRG SSR que les actuels diffuseurs régionaux devraient s'attendre à des pertes de recettes si SRG SSR introduisait la publicité dans ses programmes de radio. C'est pourquoi SRG SSR entend renoncer en principe à la publicité radio. Walter Rüegg, président de la conférence des directeurs radio de SRG SSR et directeur de Schweizer Radio DRS, a relevé l'importance accordée par la radio à la musique suisse et s'est prononcé contre des quotas musicaux qu'il n'est possible ni de définir clairement, ni d'appliquer de manière appropriée. Walter Rüegg a plaidé en faveur d'un dialogue continu avec les milieux de la musique.

Le splitting de la redevance sera l'un des thèmes majeurs du débat sur la révision de la loi radio/TV. Les représentants des diffuseurs commerciaux voient dans la redevance une source future de revenus. A l'occasion de la conférence de presse annuelle de SRG SSR, Armin Walpen a expliqué que SRG SSR n'est pas fondamentalement contre un splitting. A ce jour, près de 11 millions de francs sont prélevés sur le produit de la redevance pour être distribués aux diffuseurs régionaux. SRG SSR ne voit pas d'inconvénient à ce que ce montant atteigne jusqu'à 15 millions de francs. Mais si le splitting devait aller au-delà, SRG SSR escompterait une compensation et exigerait la transparence au niveau de l'encaissement. Les abonnés radio/TV auraient le droit de savoir à quoi leur argent sert et à qui, raison pour laquelle il serait nécessaire de percevoir deux redevances, celle qui va à SRG SSR et une autre pour les diffuseurs commerciaux privés.

Pour l'heure, la publicité radio n'est pas à l'ordre du jour SRG SSR idée suisse

Les annonceurs ayant revendiqué l'introduction de la publicité radio, SRG SSR a commandé une étude susceptible de l'informer sur le potentiel de cette publicité dans ses programmes radio et sur ses répercussions. L'institut de recherche berlinois Goldmedia a constaté que la somme globale de la publicité radio présente un gros potentiel de croissance. Pour l'économie, il en résulterait une intéressante plate-forme publicitaire supplémentaire. Les premiers à en profiter seraient SRG SSR et d'éventuels diffuseurs commerciaux régionaux-linguistiques. Les radios locales et régionales existantes n'en profiteraient guère; suivant le scénario, elles enregistreraient même des pertes de revenu publicitaire. Dans l'intérêt d'un paysage radiophonique aussi diversifié que l'est la Suisse pluraliste et fédéraliste, SRG SSR n'entend pas demander l'introduction de la publicité sur ses chaînes radio. Elle est d'accord que la concession continue d'interdire la publicité à la radio. Elle ne reverrait sa position que si elle devait enregistrer un manque à gagner suite à l'extension du splitting de la redevance en faveur des radios privées et commerciales.

Les radios SRG SSR encouragent la création musicale suisse

SRG SSR fournit une palette de prestations extraordinairement riche et diversifiée en faveur de la création musicale suisse. En font notamment partie des émissions musicales spéciales, des sujets d'information sur la création musicale et culturelle suisse, la retransmission de concerts et festivals en Suisse, la réalisation de manifestations musicales, la production et coproduction de nombreuses oeuvres suisses, la contribution active à la promotion de la production musicale suisse, des dépenses considérables au titre des droits d'auteur ainsi que la transmission d'oeuvres suisses à l'étranger par le biais de l'UER. Les prestations en faveur de la création musicale suisse correspondent à l'idée suisse défendue par SRG SSR. En termes qualitatifs, ces prestations sont bien trop importantes pour se résumer à des quotas. La définition de quotas comme instrument de gestion et de contrôle ne tient pas un compte adéquat des prestations de SRG SSR en faveur de la création musicale suisse. SRG SSR mise sur un dialogue permanent avec les créateurs musicaux suisses afin de cerner les champs d'intérêts communs et d'agir en conséquence.

La maison mère SRG SSR idée suisse assume les risques financiers

SRG SSR idée suisse boucle les comptes 2001 sur un déficit de 18,3 millions de francs. Principale raison: le fléchissement conjoncturel et ses effets sur les recettes publicitaires. L'exonération du paiement de la redevance accordée aux bénéficiaires de prestations AVS complémentaires a elle aussi soulevé des inquiétudes. Pour l'année 2001, l'OFCOM a compensé le manque à gagner correspondant. Le risque lié aux pertes de recettes est assumé à 90 pourcent par la maison mère SRG SSR. Les unités d'entreprise touchent les ressources allouées dans le cadre de la budgétisation ainsi que les recettes du sponsoring et des ventes de programmes. C'est pourquoi certaines unités d'entreprise affichent des résultats positifs pour l'exercice 2001. Pendant les bonnes années, les unités d'entreprise TV bénéficient d'un bonus au titre des recettes publicitaires dépassant les montants budgetés. Ce bonus est toutefois loin d'avoir atteint les prévisions en 2001.

Josefa Haas
Cheffe Communication d'entreprise SRG SSR idée suisse
Tél. 031 350 92 30 ou 079 321 92 66

RSIRTRRTSSRFSWI