SRG SSR

  • DE
  • FR
  • IT
  • RM
  • EN
Comptes 1996 de la SRG SSR réjouissants

Communiqué de presse

27.03.1997

Comptes 1996 de la SRG SSR réjouissants

En 1996, la SRG SSR a enregistré des charges d'exploitation s'élevant à 1'116 millions de francs, en légère augmentation par rapport à 1995 (+3,4%). Les produits n'ont cru que de 0,7% pour s'établir à 1'170 millions de francs (avec un montant de la redevance inchangé). Compte tenu des charges et des produits extraordinaires qui dégagent un excédent de charges de 34 millions de francs, les comptes annuels de la SRG SSR bouclent sur un résultat positif de 20 millions de francs (contre 49 millions en 1995). Ce résultat va permettre à l'entreprise de poursuivre sa consolidation financière et de constituer une nouvelle tranche de réserve en vue de réduire son découvert auprès de la Caisse fédérale de pensions. Le cash flow se monte à 80,6 millions de francs (contre 141,7 millions en 1995).

 53,8% des charges (contre 55% en 1995) sont imputables aux frais de personnel, qui augmentent de 6,7% pour s'établir à 600 millions de francs.

Cette hausse est essentiellement due aux salaires et plus précisément à une allocation unique de 6,5 millions de francs qu'il a fallu verser au titre de la compensation du renchérissement, suite à une décision du tribunal, de même qu'à des paiements à caractère unique induits par le passage au nouveau système salarial.

La part des frais de programme et de production au total des charges passe à 30,9% (1995: 30,2%); par rapport à l'exercice 1995, les frais en question ont augmenté de 6% pour s'établir à 344 millions de francs. Cette hausse s'explique pour l'essentiel par les dépenses liées aux grandes manifestations sportives internationales comme les championnats d'Europe de football, les Jeux olympiques d'été et les championnats mondiaux de ski. Grâce à des tarifs favorables, les frais de ligne ont baissé de 3 millions de francs (9,5%) pour s'établir à 29 millions.

Les frais généraux font 11% du total des charges, contre 10,2% en 1995. Ils ont cru de 11% pour s'établir à 123 millions. L'écart est dû pour l'essentiel aux frais d'entretien et aux prestations de tiers. Les amortissements restent dans l'ordre de grandeur de ceux enregistrés en 1995 (43 millions en 1996 contre 42 millions une année plus tôt). Les frais financiers sont restés stables (5,5 millions).

Les recettes d'exploitation sont imputables pour 69,6% (1995: 69,5%) aux redevances de réception. Le produit 1996 de ces redevances a enregistré une hausse minime de 0,8% pour s'établir à 815 millions de francs. La part des recettes publicitaires a légèrement diminué (21,6%, contre 22,5% en 1995). La récession a entraîné une baisse de 3,5% de ces recettes, qui se sont ainsi établies à 253 millions. Les produits issus du sponsoring (part de 2,5%) ont par contre augmenté de quelque 7 millions de francs pour s'établir à 29 millions. L'accroissement de 30% est dû aux grandes rencontres sportives de 1996, qui ont constitué un environnement favorable au sponsoring, ainsi qu'aux efforts accrus en matière d'acquisitions.

Le résultat d'exploitation se monte à 54,5 millions de francs (contre 83,3 millions en 1995).

Les charges et produits extraordinaires font apparaître, comme en 1995, un excédent de charges de 34 millions de francs, qui se décompose pour l'essentiel en une nouvelle tranche de 40 millions destinée à alimenter la réserve constituée au titre du découvert SRG SSR auprès de la Caisse fédérale de pensions et en recettes extraordinaires pour un montant de 9 millions de francs.

Une information détaillée suivra le 24 juin 1997, au moment de l'adoption des comptes par le Conseil central de la SRG SSR.

RSIRTRRTSSRFSWI